Développement de la méthanisation en France : quels sont les risques ?

Développement de la méthanisation en France : quels sont les risques ?

07 avril 2021

Qu'est-ce que la méthanisation ? 

La méthanisation est un procédé industriel qui consiste à dégrader des matières organiques via une fermentation (en général anaérobie). Cette fermentation produit du biogaz (appelé aussi biométhane), composé principalement de méthane (50 à 70%) et de dioxyde de carbone. On y trouve aussi du sulfure d’hydrogène, mais en très faibles quantités.. Dans l'objectif d'une économique circulaire, ce biogaz est utilisé comme carburant (production d’électricité, de chaleur)..

 

Un marché en forte croissance : 

Le Syndicat des énergies renouvelables (Ser) dans son panorama du gaz renouvelable publié le jeudi 1er avril 2021, montre que la capacité d’injection a connu une augmentation de 82 % au cours de l’année 2020 pour atteindre 3 917 GWh/an. et 0,5 % des besoins en gaz ont été couverts par le biométhane. 

Aujourd'hui, différentes installations de méthanisation peuvent être rencontrées en France : 

  • à la ferme
  • collectives ou centralisées (recevant des déchets de différentes origines, y compris agricole),
  • dans les STEP (pour les boues de stations d’épuration des eaux),
  • dans les industries agro-alimentaires (IAA),
  • sur des unités traitant des biodéchets (issus de collectes sélectives),
  • dans les installations de Tri Mécano-Biologique (TMB) traitant des déchets ménagers

 

Quels sont les risques rencontrés dans ces structures ? 

On constate que l’augmentation du nombre d’installations s’accompagne d’une augmentation de l’accidentologie. Les événements accidentels se produisent tant au niveau du procédé, qu'à la réception des intrants ou de la valorisation du biogaz comme l’illustre l’accidentologie récente publiée par le ministère de la transition écologique.

Le rejet de matières dangereuses ou polluantes est le phénomène principalement rencontré dans l’accidentologie liée à la méthanisation. Deux types sont observés :

  • les émissions gazeuses (canalisées, diffuses et fugitives) pouvant se produire aux différentes étapes du processus. Ces fuites résultent en général de défaillance d’équipements (joints, brides, vanne, pompes…). Du fait du caractère inflammable du biogaz, elles peuvent occasionner des incendies ou des explosions.
  • les rejets de matières liés à la rupture ou à la perte d’étanchéité de l’ouvrage. La non-rétention de ces matières sur site ou la non-rétention du mélange de ces matières avec les eaux pluviales sont également observées et à l’origine de pollution des eaux et du sol.

>>> Consulter le flash ARIA 

 

 Vous vous interrogez sur la fiabilité de vos installations ?

Ces dernières années, nos équipes ont acquis de l'expérience dans le domaine de la maîtrise des risques liés à la méthanisation, via des études réalisées sur différentes installations, pouvant aller jusqu’à des tailles importantes (station d’épuration du Caire par exemple).

>>> Contactez DEKRA Process Safety pour plus d'information