Tests d'explosivité et inflammabilité des poussières et poudres - DEKRA Process Safety

Tests d'explosivité et inflammabilité des poussières et poudres - DEKRA Process Safety

Des analyses normalisées aux tests spéciaux pour les poussières et les poudres

La connaissance des caractéristiques d’explosivité et d’inflammabilité des poudres et poussières manipulées dans l’industrie est cruciale pour la sécurité des procédés. Le choix de tests adaptés à la problématique rencontrée sur le terrain est une étape décisive pour assurer que les données acquises permettront d’évaluer au mieux les dangers rencontrés et proposer les mesures de maîtrise du risque les plus efficaces. DEKRA Process Safety effectue plus de 100 types de tests d'explosivité et d'inflammabilité des pulvérulents, des tests normalisés aux tests spéciaux développés en interne.

 

Découvrez l'offre de tests d'explosivité et d'inflammabilité des poudres et poussières

De l’analyse de la sensibilité des pulvérulents à l’inflammation (EMI, TMI) aux tests de stabilité thermique en passant par l’examen du comportement des poudres et poussières à la combustion, nous offrons une large gamme de tests. 

Objectifs

Ce test a pour objectif de déterminer la concentration en oxygène la plus élevée pour laquelle l'inflammation d'un nuage de poussière dispersée à la température et à la pression ambiantes n'est pas possible.

Objectifs

Ce test est effectué afin de déterminer si un échantillon de poudre en suspension dans l’air dans une sphère de 20 litres s’enflamme sous l’action d’un inflammateur dont l’énergie développée est de 2 kilojoules.

Objectifs

Ce test est effectué afin de déterminer la violence d'explosion (c’est-à-dire pression maximale et la vitesse maximale de montée en pression) d'un nuage de poussière dans des conditions d'essai spécifiques.

Objectifs

Le test EMI est destiné à déterminer l'énergie minimale d'une étincelle électrique susceptible d'enflammer un nuage de poussière en suspension dans l’air dans des conditions d'essai précises. La valeur de l’EMI permet ensuite de statuer sur la sensibilité d’un échantillon à une inflammation d’origine électrique, mécanique ou électrostatique.

Objectifs

Ce test a été conçu pour déterminer la température d'une surface chaude sur laquelle on observe la décomposition ou l'inflammation d'une couche de poussière de 5 mm d'épaisseur dans les conditions spécifiques du test. La TAI 5mm est définie comme la température la plus basse d’une surface chaude capable d’enflammer une couche de poussière de 5mm d’épaisseur.

Le test de TMI en nuage est conçu pour déterminer la température minimale d'une surface chaude susceptible d'enflammer un nuage de poussière dans des conditions d'essai spécifiques.

Quantité requise : 150 grammes

Standard : NF-EN 50281-2-1

Objectifs

Le test d’auto-inflammation en paniers est effectué afin de déterminer (par extrapolation) la température critique de démarrage de phénomènes exothermiques (auto-échauffement) pour un solide stocké dans des équipements de différentes tailles et géométries.

Le test permet une diffusion naturelle de l’air à travers l’échantillon et par conséquent simule les conditions de stockage à grande échelle (silos, trémies, big-bags). Le test peut être utilisé pour déterminer la classification au transport pour les solides auto-échauffants (classe 4, division 4.2).

Objectifs

Le test de classement à la combustion permet de déterminer le comportement au feu d’une poudre à température ambiante et à température élevée.

Objectifs

Le but du test en cellule aérée est de simuler les conditions d’un séchoir industriel (ou d’une situation similaire) dans lequel un flux d’air chaud passe au travers du produit (ex : lit d’air fluidisé, séchoir rotatif). Si la chaleur produite par la réaction du produit avec l’oxygène de l’air ou par une décomposition exothermique n’est pas évacuée assez rapidement, un auto-échauffement se produit. L’auto-échauffement a lieu lorsque la quantité de chaleur produite dépasse les pertes thermiques. Il est utile pour quantifier le démarrage de phénomènes d’auto-inflammation d’une poudre.

Objectifs

Le test en cellule de diffusion a pour objectif de simuler les conditions d’un dépôt de poudre (silo, trémies, sacs, partie basse d’un séchoir industriel) ou d’une situation similaire dans lequel un flux d’air chaud se diffuse au sein d’un produit. Une situation d’auto-échauffement se produit si la chaleur émise par la réaction du produit avec l’oxygène de l’air ou par une décomposition exothermique n’est pas évacuée assez rapidement. Il y a auto-échauffement si la quantité de chaleur produite est supérieure aux pertes thermiques. Ce test est utile pour quantifier le démarrage de phénomènes d’auto-inflammation d’une poudre.

Objectifs

Le but de l’essai granulométrique est de déterminer la distribution avec un analyseur par diffraction laser.

Protocole

Une seule série est effectuée à l’aide d’un granulomètre laser Malvern Mastersizer 2000. Pour ce type d’analyse, il est courant d’utiliser le mode de dispersion sec.

Quantité requise : 100 ml

 

 

 

 

Contactez-nous

DEKRA Process Safety